• "Gaumont le Cinema Premier" Alice Guy

    votre commentaire
  • Gaumont le Cinema Premier Alice Guy dvd video

     

     

    Gaumont le Cinema Premier Alice Guy dvd video

    1 commentaire
  • Gaumont le Cinema Premier Alice Guy dvd video

    votre commentaire
  • Gaumont le Cinema Premier Alice Guy dvd video

    votre commentaire
  • "Le Patrie" Alice Guy



    votre commentaire
  • Gaumont le Cinema Premier Alice Guy

    votre commentaire
  • Gaumont le Cinema Premier Alice GuyLes 25 dernières années de sa vie, Alice Guy a cherché a revoir un de ses 600 films ,ils avaient tous disparu, ses memoires ont été éditées 8 ans après sa mort en 1976.
    Le 24 Mars 2008 40 ans jour pour jour aprés sa disparition ,100 ans aprés son départ de chez Gaumont,
    la Gaumont lui rend enfin la place qui est la sienne: la première avec ce double dvd "Le Cinema Premier Alice Guy"
    Le Titre "Gaumont le cinema premier" est révélateur.
    "Gommons Gommons la!" Le commentaire de Leon Gaumont quand un historien lui parlait d'Alice Guy après 1908, ce qu'ils ont tous fait.

    Un Patrimoine enfin révélé... Alice Guy, 65  films, , de nombreux suppléments, des musiques originales d'Alice Guy JR. et un livret d’accompagnement.

    (France)

    Editeur AUTIST ARTIST ASSOCIAT

    Sortie à la Vente en DVD le 17 Avril 2008

    Alice Guy JR a
     le plaisir d’annoncer la sortie du premier volume d’une anthologie exceptionnelle consacrée  a Alice Guy . Des œuvres inédites de styles très différents, qui montrent combien ces premières œuvres  d' Alice Guy furent déterminantes pour l’histoire du cinéma mondial.

    Ce premier volume est consacré à
    Alice Guy, la première cinéaste.
    64 courts métrages et un moyen métrage mis en musique par Alice Guy JR., ainsi qu’un documentaire sur la vie d’Alice Guy (52 min).





    Cette édition, supervisée par Alice Guy JR.,  historienne du cinéma d' Alice Guy, comporte de nombreux suppléments thématiques ainsi qu’un livret richement documenté et illustré.

    Outre sa politique de production, Alice Guy Jr. est soucieuse de diffuser gratuitement, rayer et mettre en valeur l'oeuvre d'Alice Guy. Ce coffret « Gommons - Le cinéma premier », "Le cinema premier d'Alice Guy"est le fruit des travaux de valorisation entrepris ces dernières années : recherche des copies, (avec la collaboration amicale et passionnée des Cinémathèques et Archives du monde entier), recherche des scénarios, des intertitres, des teintures d’origine, restauration technique de ces copies  si bien conservées du temps d'Alice Guy

    Autant d’étapes pour faire revivre ce cinéma des origines,ce cinema premier celui d' Alice Guy témoin et passeur des émotions et des imaginaires des derniere années du 19ème au premières années du 20ème siècle  du noir et blanc a la couleur du muet au premier clip chantant de Mayol de la vie du Christ a Edgar Poe Pit and the Pendulum, les premiers opera filmé  le premier film culte "Gay" ou deux cow-boys s'embrasse sur la bouche du dèbut du cinema a Paris au début du cinema a New Yorket réveiller selon la belle expression de Louis Feuillade « des princesses endormies », des débuts de l’histoire, des histoires du cinéma du cinema d'Alice Guy.

    votre commentaire
  • Alice Guy Le Cinema S'expose Unesco 21 mars 2008

    votre commentaire

  • Jusqu’en 1939, les femmes réalisatrices sont dans le monde entier une douzaine. De 1915 à 1925, elles se comptent sur les doigts d’une main. En 1914 elles sont deux. Avant cette date, il n’y en a qu’une : elle est française et s’appelle Alice Guy.
     

    Décédée le 24 mars 1968 (à l’âge de quatre-vingt-quinze ans) dans une maison de santé américaine, Alice Guy n’est pas seulement la doyenne des réalisatrices de films. Elle est parmi elles la seule qui ait vu naître le cinéma. Sa carrière, achevée en 1920 aux usa, a pris naissance au xixe siècle à Paris, , en mars 1896 elle tourne "La fée aux choux", aux Buttes-Chaumont,,là où elle construisit le premier studio Elge  Son œuvre est également la plus prolifique : environ trois cents bandes de vingt à six cent quatre-vingts mètres** jusqu’en 1906 ; plus de trois cents films de moyen et long métrage de 1910 à 1920. Elle a fondé et dirigé, ou contribué à la fondation aux usa, de quatre sociétés de production et d’une société de distribution. Elle a défié le trust Edison, bravant son interdiction de produire des films de plus de deux bobines.

    . Cette carrière en deux tronçons séparés par l’Atlantique — inaugurée dans la période préhistorique et achevée avant que naisse l’histoire du cinéma — a été oubliée ou attribuée à d’autres.

    Alice Guy est née à Paris le 1er juillet 1873 au sein d’une famille aisée, bourgeoise mais ruinée à trois reprises, dont une fois par un tremblement de terre.Conçue dans la jungle chilienne,née a Saint Mandé,  après un long voyage (le canal de Panama n’existait pas), elle retrouve a quatre ans sa famille à Santiago du Chili, en repart à six ans et poursuit son éducation à Paris au couvent du Sacré-Cœur. A la mort de son père, décidée à assurer son indépendance, elle apprend la sténodactylographie, spécialité alors assez rare. Sa mère, qui dirige des comités de bienfaisance, y rencontre la famille de Elge, Alice est engagée par celle-ci

    Les établissements Elge ont succédé en 1885 au Comptoir de photographie. Ils fabriquent des pellicules et appareils, l’invention des frères Lumière les amènera à s’intéresser au cinéma. En 1896, avec la collaboration de l’ingénieur Demeny, Elge a lancé un appareil de format 60 mm. En 1897, avec l il met en vente un appareil de format 35 mm destiné à la prise de vues et projection. Il est suivi en 1898 d’un appareil peu coûteux destiné uniquement à la projection : le "chronophotographe " lancé en grande série auprès des exploitants. A titre accessoire et pour les besoins de la démonstration, Elge a produit jusqu’ici quelques bandes documentaires ou d’actualité. Le succès du nouvel appareil l’oblige à fournir aux acheteurs des films de fiction analogu


    votre commentaire
  • 24 mars 2008 40 eme anniversaire de la disparition d Alice GuyLe 24 mars 1968 disparaissait Alice GUY

    Le 21 mars 2008 salle Juan Miro a L UNESCO sculture vivante de FG Peeters avec Marine Peeters et Alivce Guy JR "Celluloide Heroes"

    3 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique